Follow CBI IMMO Strombeek

Follow CBI IMMO Meise

Follow CBI IMMO Vilvoorde


NEWS

16/04/2018

Flandre : droits d’enregistrement bientôt à 7% pour l’habitation propre

En Région flamande, l’acheteur d’une maison paiera bientôt 7% de droits d’enregistrement. C’est une décision du gouvernement flamand.

Flandre : droits d’enregistrement bientôt à 7% pour l’habitation propre

En Région flamande, l’acheteur d’une maison paiera bientôt 7% de droits d’enregistrement. C’est une décision du gouvernement flamand. Une réduction supplémentaire de 5.600 euros est d’application pour les habitations modestes. Le nouveau système devrait entrer en vigueur d’ici l’été. Via: www.axa.be

Fin du « régime normal» (groot beschrijf) et du « régime réduit » (klein beschrijf)

En Flandres, l’acheteur d’une habitation propre devra bientôt payer 7% de droits d’enregistrement. Les habitations modestes bénéficient d’une exonération sur les 80.000 premiers euros.

Lorsque vous achetez une maison ou un appartement, vous devez payer, en plus du prix d’achat, un droit fiscal : le droit d’enregistrement. Jusqu’à présent, ces droits d’enregistrement s’élevaient en Flandre à 10% du prix d’achat. Pour une habitation « modeste », un taux réduit de 5% était d’application. C’est ce qu’on appelait « régime normal » et « régime réduit ».

C’est le revenu cadastral (RC) qui déterminait jusqu’ici le régime à appliquer, normal ou réduit. Lorsqu’on sait que le RC représente la valeur locative qu’avait une habitation en 1975, on comprend immédiatement qu’il n’est plus du tout d’actualité. De par ce système totalement dépassé, il arrivait régulièrement que de vastes demeures situées à la campagne bénéficient, après rénovation et transformation, du régime réduit, alors que c’était impossible pour de petits appartements situés en ville. 92% des appartements - souvent occupés par des personnes isolées, des pensionnés ou de jeunes familles - étaient ainsi actuellement soumis au régime normal.

Vers une fiscalité plus équitable

Aujourd’hui, le gouvernement flamand instaure un taux non plus basé sur le revenu cadastral, mais sur le prix d’achat. L’acheteur d’une habitation propre devra désormais payer 7% de droits d’enregistrement, à condition qu’il s’agisse de sa seule habitation et qu’il l’occupe dans les deux ans.

Les habitations modestes - c’est-à-dire celles dont le prix d’achat ne dépasse pas 200.000 euros max. (220.000 euros dans les centres-villes ou dans la périphérie flamande autour de Bruxelles ) bénéficient d’une exonération sur les 80.000 premiers euros, soit une réduction de 5.600 euros. Les droits d’enregistrement tombent ainsi en dessous du taux « régime réduit », de quoi permettre à davantage de candidats propriétaires d’acquérir leur propre habitation.

Les droits d’enregistrement sur toutes les autres habitations, telles qu’une seconde résidence par exemple, restent fixés à 10%.

Incitant supplémentaire pour les rénovations visant des économies d’énergie

Pour ceux qui envisagent de rénover leur habitation pour la rendre moins énergivore et qui le font dans les cinq années suivant l’achat, les droits d’enregistrement s’élèveront à 6% au lieu de 7%, avec une exonération supplémentaire de 4.800 euros s’il s’agit d’une habitation modeste. Il faut pour cela que les rénovations en question impliquent le remplacement intégral des systèmes de chauffage, de climatisation, de circulation d’air, etc et l’isolation (ou le renforcement de l’isolation existante) d’au moins 75% de l’enveloppe extérieure.

Un exemple pratique : Catherine et Stéphane

Prenons l’exemple de Catherine et Stéphane de notre Guide Immo. Cette jeune famille qui compte 2 enfants (et aimerait en avoir un troisième) a une jolie maison en vue, mais elle nécessite d’importants travaux : une rénovation de l’isolation de la toiture, du plancher et des murs et un remplacement des fenêtres par du vitrage haut rendement. Des travaux qui nécessiteront également des modifications énergétiques dans la maison, notamment sa ventilation.

Dans l’ancien système, le montant des droits d’enregistrement aurait été calculé sur base du RC et donc sous le régime normal. Catherine et Stéphane auraient ainsi dû payer 17.000*euros de droits d’enregistrement sur le prix d’achat de 195.000 euros.

Dans le nouveau système, ce n’est pas à 7%, mais à 6% seulement que leurs droits d’enregistrement seront calculés et ce, grâce à leurs importantes rénovations énergétiques. Le prix d’achat de leur maison étant inférieur à 200.000 euros, 80.000 euros sont donc exonérés de droits d’enregistrement, plus 4.800 euros pour les rénovations visant des économies d’énergie. Un petit calcul ((195.000 – 84.800) x6%) et on obtient un montant de 6.612 euros pour leurs droits d’enregistrement. Catherine et Stéphane économisent donc plus de 10.000 euros.

Le principe de la transférabilité reste d’application

Le nouveau système fait table rase de toutes les réductions et abattements qui existaient jusqu’ici. En revanche, le principe de la « transférabilité » pour l’habitation familiale est maintenu. En cas de vente de votre habitation pour en acheter une nouvelle, les droits d’enregistrement que vous avez déjà payés peuvent ainsi être déduits. Ce montant transférable reste plafonné à 12.500 euros, mais il est désormais indexé. Depuis son instauration en 2002, ce plafond n’avait en effet plus été adapté.

Entrée en vigueur d’ici l’été

La réforme est à présent soumise pour avis au Conseil du logement, au Conseil socio-économique de Flandre (SERV) et au Conseil d’État, mais elle devrait entrer en vigueur d’ici l’été prochain.


* Les droits d’enregistrement ne doivent pas être payés sur la première tranche de 25.000 euros car il s’agit de la première et seule habitation du couple et qu’il va souscrire un crédit hypothécaire : c’est ce qu’on appelle « l’abattement majoré ».

15/03/2018

Recherche urgente : solution de rénovation pour 76.000 appartements belges

130.000 immeubles à appartements en Belgique ont près de 40 ans.

C’est ce qui ressort des chiffres de la Fédération des entrepreneurs généraux en construction (FEGC). Les appartements belges ont urgemment besoin de rénovation. Selon la FEGC, nous avons fait un pas dans la bonne direction en assouplissant la législation sur la copropriété, en offrant des solutions de crédit intéressantes et en apportant de nouvelles techniques de rénovation. Il est temps de relancer la rénovation des appartements. Par www.livios.be

Début 2017, on recensait presque 200.000 immeubles à appartements représentant 1,4 million de logements. Deux tiers des appartements belges ont toutefois plus de 40 ans. Les bâtiments sont faits de matériaux et techniques anciens et ne présentent que de mauvaises performances énergétiques. Environ 26.000 immeubles à appartements présentent des problèmes structurels et 50.000 devraient rencontrer une rénovation en bonne et due forme.

Accélération

Avec le rythme actuel des rénovations de moins de 1% du parc immobilier, il faudra une éternité avant que tous les travaux de rénovation soient réalisés. Pour atteindre les objectifs climatiques de 2050, la FEGC estime que le rythme des rénovations devrait tripler.

En général, les Belges sont conscients de la nécessité des rénovations dans leur appartement, mais sont souvent freinés pour des raisons financières ou de copropriété. Toutefois, il existe de nouvelles techniques de rénovation plus accessibles.

Nouvelles lois

Le Ministre de la Justice, Koen Geens, a décidé d’assouplir la loi sur les copropriétés. Désormais, il sera plus facile pour des copropriétaires de décider des travaux de rénovation. Pour ces derniers, le ministre a réduit la majorité des trois quarts à deux tiers.

Dans le cadre d’une démolition et d’une reconstruction, l’unanimité est requise alors qu’il ne faut que 80% aujourd’hui. Pour les travaux légaux tels que l’isolation, la majorité de 50% plus un est conservée. Afin de faire pression sur les copropriétaires, il a été décidé que les appartements non conformes ne pourraient plus être loués.

Rendre les travaux de rénovation plus accessibles

Selon la FEGC, des mesures urgentes sont également nécessaires pour rendre les travaux de rénovation abordables. Elle propose diverses solutions :

  1. Le crédit d’investissement pour travaux de rénovation

    Grâce à un prêt intéressant des banques, les copropriétaires qui auraient des difficultés à emprunter pourront le faire à un taux abordable. Dans le cadre d’un prêt conjoint pour travaux de rénovation des parties communes de l’immeuble, les copropriétaires ne sont pas solidairement responsables si l’un des emprunteurs ne rembourse pas le montant.
  2. La constitution d’un capital de réserve

    Si chaque copropriétaire investit au moins 5% du montant lié aux travaux d’entretien dans un fonds de réserve à destination des travaux de rénovation, l’effort financier sera limité si des travaux sont effectivement exécutés. Deux remarques doivent être prises en compte : 5% est un montant trop limité et une communication transparente doit être établie sur le fonds de réserve lors de la revente d’un appartement.
  3. L’ajout de construction

    Parfois, es copropriétaires ne disposent pas des ressources suffisantes pour financer des travaux de rénovation. Si un ou plusieurs étages sont autorisés dans le cadre d’une rénovation/reconstruction complète, une partie des travaux pourra être payée avec le bénéfice tiré de la vente des nouveaux appartements.
  4. Démolition et reconstruction

    Face à certains problèmes structurels, la démolition et la reconstruction doivent être privilégiées par rapport à la rénovation. Grâce à un taux de TVA réduit à 6% au lieu de 21%, de nombreux immeubles à appartements peuvent être ainsi reconditionnés.

Plus de possibilités de rénovation grâce à la technologie

Sur un plan technique, il existe de nouvelles techniques de rénovation pour les immeubles à appartements. Non seulement pour évaluer l’état du bâtiment, mais aussi en termes de matériaux, de techniques et de sources d’énergie renouvelables, les choses ont fortement changé.

Ainsi, le professeur Marijke Steeman, spécialiste en physique des bâtiments à l’UGent, propose une nouvelle solution de rénovation. Pour l’isolation des murs extérieurs des appartements, elle préconise l’utilisation de panneaux isolants préfabriqués. En béton ou en bois.

« L’avantage est que le bâtiment reste habitable durant les travaux d’isolation, ceux-ci étant deux fois plus rapides que les travaux d’isolation conventionnels par l’intérieur » explique Marijke Steeman. « Une rénovation avec ces panneaux n’est pas moins chère, mais la rapidité de mise en œuvre permet de récupérer sur le poste main-d’œuvre. »

Auteur: Jolijn Vandebeek

15/02/2018

Les techniciens du froid connaissent un âge d’or grâce à l’épaisse isolation des maisons

Vous avez des difficultés à garder votre maison neuve ou rénovée fraîche?

Vous avez des difficultés à garder votre maison neuve ou rénovée fraîche ? Vous n’êtes pas les seuls ! Les techniciens du froid vivent un âge d’or grâce à l’épaisse isolation de nos murs, sols et toits. « Les gens sont toujours étonnés. Ils pensaient que leur maison resterait fraîche en été. » par www.livios.be

Les pompes à chaleur air/air sont tendance. Une cause importante est la surchauffe liée aux exigences d’isolation plus strictes.

Photo: Daikin Airconditioning Belgium Save

« Il fait parfois trop chaud, même pendant les mois d’hiver. La semaine dernière, nous avons dû ouvrir les fenêtres. En janvier ! »

Photo: Thinkstock Save

« Les gens connaissent l’importance des protections solaires, mais ne tiennent pas compte des gains calorifiques internes des appareils ménagers, par exemple durant la cuisson, ou simplement par la présence de personnes. »

Photo: RENSON Sunprotection Save

Que faire a posteriori si vous remarquez que votre chambre ou votre studio ne refroidit pas durant les journées estivales ? Pour 1.500 euros, hors TVA, vous possédez une solide pompe à chaleur air/air qui vous permet de chauffer, mais aussi de rafraîchir une pièce.

Photo: Daikin Airconditioning Belgium Save

Les pompes à chaleur air/air sont tendance. La vente de systèmes multisplit, pour le chauffage et le conditionnement de la maison, est passée de 7.562 unités en 2015 à 11.424 unités l’année passée. Une augmentation de 66%. Ce sont les chiffres de l’UBF-ACA, l’association belge du traitement du froid et de l’air.

Des exigences d’isolation plus strictes

Le succès de ce type de pompes à chaleur a plusieurs origines. Nous construisons de manière plus compacte et les logements sont le plus souvent des appartements pour lesquels nous avons besoin d’un chauffage efficace qui réagit vite lorsque nous sommes à la maison. Mais une autre cause est la surchauffe liée aux exigences d’isolation plus strictes.

Une croissance spectaculaire

Dave Verhofstadt, installateur, sait de quoi il parle. Son entreprise, Frigo-Techniek à Braaschat, fondée il y a 50 ans par son père, enregistre actuellement un taux de croissance de 30% par an. « Ceci est principalement dû aux problèmes de surchauffe. Par le passé, nous recevions une ou deux demandes de prix par semaine. Aujourd’hui, nous avons chaque jour des personnes qui réclament une climatisation. En outre, nos ventes étaient, avant, centrées sur l’été alors que désormais elles sont stables tout au long de l’année. Le plus drôle est que les gens sont toujours étonnés. Ils pesaient vraiment que leur maison resterait fraîche en été, comme leur avait promis leur architecte. »

Des fenêtres ouvertes en janvier

Les exigences élevées en termes d’isolation provoquent un risque réel de surchauffe toute l’année. Gerry Klompers, rédacteur chez Livios, habite depuis quelques mois dans une nouvelle habitation à Diepenbeek. Il s’est rendu compte de la vitesse à laquelle la température monte dans une maison aussi bien isolée. « Lorsque nous avons déménagé en octobre, le chauffage au sol était déjà en marche. Mais s’il ne fait pas vraiment froid dehors, la température a tendance à vite grimper. Surtout si le soleil brille. Il fait parfois trop chaud, même pendant les mois d’hiver. La semaine dernière, nous avons dû ouvrir les fenêtres. En janvier ! »

Des gains calorifiques en interne

Lieven Verstaen, product manager chez Daikin, leader du marché belge en pompes à chaleur air/air, n’est pas étonné. « Les gens connaissent l’importance des protections solaires, mais ne tiennent pas compte des gains calorifiques internes des appareils ménagers, par exemple durant la cuisson, ou simplement par la présence de personnes. Dans les maisons bien isolées, il est souvent difficile de faire baisser la température, car la chaleur est emprisonnée dans une maison hermétique. La ventilation domestique avec son faible débit et sa récupération de chaleur (système D) n’offre pas de solution. »

Dave Verhofstadt confirme : « nous avons récemment construit en respectant un niveau K de 32. Une bonne isolation donc. Mais dès que l’on nous rend visite, nous devons ouvrir les fenêtres. Il fait directement trop chaud. »

À partir de 1.500 euros

Si vous construisez ou rénovez, il est important d’éviter la surchauffe, par exemple à l’aide de protections solaires ou de verres spécifiques. Mais que faire a posteriori si vous remarquez que votre chambre ou votre studio ne refroidit pas durant les journées estivales ? « Pour 1.500 euros, hors TVA, vous possédez une solide pompe à chaleur air/air qui vous permet de chauffer, mais aussi de rafraîchir une pièce » explique Dave Verhofstadt.

50 euros d’électricité par an

Peur de voir votre consommation d’électricité s’envoler ? « Pas de risque » explique Lieven Verstaen. « Vous n’avez besoin de l’air conditionné que durant les journées les plus chaudes. Pour le chauffage et l’air conditionné, vous devez compter sur 50 euros d’électricité par an et par pièce. »

Mesures préventives

Dans de nombreuses maisons neuves modernes et autres rénovations, il n’y a pas de chauffage central à l’étage, sauf pour la salle de bain. Si vous souhaitez installer un système split par après pour augmenter le confort dans certaines pièces, vous devez prendre certaines précautions. Dave, installateur, explique :

  1. « Faites calculer la puissance nécessaire par un technicien du froid afin que vous puissiez installer le bon espace pour recevoir les éléments techniques de l’air conditionné.
  2. Intégrez un tuyau de drainage et un siphon dans le mur afin d’éliminer l’eau de condensation de l’installation. Celui-ci sera moins facile à installer par la suite.
  3. Placez l’alimentation électrique de 220 volts au bon endroit afin de pouvoir connecter le futur système. »
16/12/2017

L’humidité sur vos murs intérieurs: les causes et les solutions

Si vous avez des problèmes d’humidité sur vos murs intérieurs, il vous faut réagir rapidement...

Si vous avez des problèmes d’humidité sur vos murs intérieurs, il vous faut réagir rapidement. Non seulement ils causent des dégâts substantiels et diminuent la valeur de votre maison, mais ils sont en outre nuisibles pour la santé. Voici quelques tuyaux pour remédier à ce fléau.


LES CAUSES DE L’HUMIDITÉ SUR LES MURS INTÉRIEURS

HUMIDITÉ DE SOL

Si c’est le bas de vos murs intérieurs qui est humide, cela signifie que vous avez probablement affaire à de l’humidité ascensionnelle. Ceci peut être causé par des fondations vétustes non dotées d’une barrière d’étanchéité, et qui absorbent directement l’eau souterraine. Résultat? Des tâches d’humidité, une odeur de renfermé ou des moisissures.

LA SOLUTION?

La solution la plus prisée consiste à injecter un produit hydrofuge dans le mur. Pour ce faire, mieux vaut consulter un corps de métier. Une alternative consiste saigner le mur en fraisant des rainures horizontales dans la maçonnerie. Une barrière d’étanchéité en plastique est introduite par les orifices, ce qui élimine l’humidité ascensionnelle une fois pour toutes.

HUMIDITÉ APRÈS L’ISOLATION DES MURS CREUX

Un problème d’humidité peut aussi survenir après l’isolation tardive d’un mur creux. L’isolation fait que l’humidité domestique ne peut plus être évacuée du logement et s’accumule dans les murs. Les solutions ci-dessus peuvent également faire l’affaire dans ce cas.

INFILTRATION D’EAU PAR LES MURS EXTÉRIEURS

Si vos murs intérieurs sont humides à différentes hauteurs, c’est peut-être en raison d’une infiltration d’eau. Ceci est souvent dû à des pierres de façade vétustes ou à des joints abîmés.

LA SOLUTION?

Généralement, il n’y a qu’une chose à faire : rejointoyer la façade extérieure. Enlevez les joints et remplissez-les. Si les briques extérieures sont elles aussi humides, c’est qu’elles absorbent l’humidité. Dans ce cas, une solution réside dans l’imprégnation par une couche protectrice. Cet enduit repousse l’humidité, si bien que vos briques ne vont plus s’humidifier. Une alternative consiste à appliquer un crépi hydrofuge.

CONDENSATION

Il s’agit de l’humidité produite par le milieu ambiant. Pensez par exemple aux vapeurs provenant de la salle de bain ou de la cuisine. Si la ventilation est insuffisante, l’humidité va s’accumuler sur les murs intérieurs. Attention: la condensation peut être extrêmement néfaste pour votre santé.

LA SOLUTION?

Un système de ventilation efficace peut offrir une solution. Vous avez le choix entre un mode de ventilation naturel ou mécanique, mais il est crucial qu’il fonctionne correctement.

13/11/2017

Isoler comme un pro: voici nos 7 trucs les plus populaires! (par Livios.be)

Souvent, il est assez facile d’isoler une grande partie de son logement soi-même. Non seulement vous économisez sur les heures de travail d’un expert. Vous gagnez en outre de dizaines et même de centaines d’euros en comparant de différents prix.

1. Poser une isolation de sol

Isoler correctement son sol n’est en soi pas très laborieux si l’on examine bien au préalable la situation spécifique de la maison. Il existe en effet différents types d’isolation pour sol.

2. Isoler une toiture plate par l'intérieur

On isole généralement une toiture plate en protégeant sa surface extérieure. Mais cette méthode n’est pas toujours réalisable. Si c’est votre cas, vous pouvez isoler votre toiture par l’intérieur.

3. Isoler une toiture plate de l'extérieur

Si vous voulez vivre confortablement à l’abri d’une toiture plate, vous devez absolument penser à une bonne isolation de toiture. De plus, celle-ci permet de réduire de manière significative les frais de chauffage. Afin d’améliorer le pouvoir isolant d’une toiture existante, il est intéressant de placer des panneaux isolants par l’extérieur.

4. Isoler une toiture inclinée en cinq étapes

Dans la plupart des habitations, le grenier sert d’espace de rangement. Dans ce cas, il suffit d’isoler le sol, de telle sorte que le volume à chauffer dans la maison reste limité. Celui qui veut cependant utiliser son grenier comme une pièce à part entière a donc intérêt à isoler les pentes du toit du grenier.

5. Appliquer correctement de la mousse PU

Tout bricoleur doit avoir chez lui de la mousse PU, à base de polyuréthane. C’est un produit qui répond à de multiples applications pour la finition de plusieurs bricolages de montage et d’isolation. Elle est en outre facile à utiliser.

6. Isoler le sol d'un grenier

Même s’il sert uniquement d’espace de rangement, il est important que vous isoliez votre grenier. Si vous ne le faites pas, vous risquez de gaspiller inutilement beaucoup d’énergie. Heureusement, l’opération n’est pas trop difficile à réaliser soi-même.

7. Isoler portes et fenêtres contre les courants d'air

Des petites interventions simples ont parfois des conséquences importantes. C’est le cas notamment lorsque vous prenez la peine de placer des joints d’isolation aux portes et fenêtres.

20/06/2017

Mettez du soleil dans votre maison avec une véranda!

Une véranda est idéale pour celui qui souhaite profiter au maximum dans sa maison de la chaleur gratuite du soleil. Dans l’entre-saison et même en hiver, un timide soleil suffit à produire une température agréable dans la véranda. D’autre part, il faut aussi veiller à ce que la température ne devienne pas insupportable dans la véranda en été. A quoi faut-il veiller et à qui dois-je m’adresser pour construire une véranda ? Stefan Pachis de DS Verandabouw répond à toutes ces questions.

Source: www.livios.be

Mettez du soleil dans votre maison avec une véranda!

Une véranda est idéale pour celui qui souhaite profiter au maximum dans sa maison de la chaleur gratuite du soleil. Dans l’entre-saison et même en hiver, un timide soleil suffit à produire une température agréable dans la véranda. D’autre part, il faut aussi veiller à ce que la température ne devienne pas insupportable dans la véranda en été. A quoi faut-il veiller et à qui dois-je m’adresser pour construire une véranda ? Stefan Pachis de DS Verandabouw répond à toutes ces questions.

Que coûte une véranda ?

“Difficile à chiffrer, car le prix dépend de multiples facteurs. La taille, le coût d'installation, l'éclairage, la forme, le matériau utilisé … On peut dire que le prix d'une véranda moyenne avec une surface d'environ 21 m² varie entre 15.000 et 25.000 euros.”

Lire plus: cliquez ici

23/05/2017

Quel prêt vous est accessible?

Comment savoir le montant que vous pouvez dépenser pour le remboursement de votre prêt hypothécaire ? Naturellement, la banque pourra vous guider dans ce domaine. Mais nous vous informons d’ores et déjà d’une chose : il existe une règle dite des 33%.

Source: www.livios.be

Quel prêt vous est accessible?

Comment savoir le montant que vous pouvez dépenser pour le remboursement de votre prêt hypothécaire ? Naturellement, la banque pourra vous guider dans ce domaine. Mais nous vous informons d’ores et déjà d’une chose : il existe une règle dite des 33%.

Photo: BNP Paribas Fortis

La première étape est de vous faire une image complète de votre projet et du coût qui en découle. Que coûtera votre nouvelle construction ? Avez-vous l’intention de rénover l’habitation que vous souhaitez acheter ? Seconde étape : un regard lucide sur votre budget, vos revenus et vos dépenses.

La règle des 33%

Selon la règle des 33%, la charge de votre prêt ne peut représenter plus de 33% des revenus du ménage.

Lire plus: cliquez ici

15/04/2017

Que coûte une maison clé sur porte?

C’est un concept bien connu : les constructions clé sur porte. Vous confiez tout le processus de construction à une entreprise qui assure de vous fournir une maison ‘prête à l’emploi’. Pas besoin, dès lors, de chercher l’un ou l’autre entrepreneur ou de comparer les offres. Vous ne devez même pas vous inquiéter de la coordination de la construction. Délicieusement facile ! Mais qu’est-ce que cela coûte ?

Source: www.livios.be 26/10/2016

Que coûte une maison clé sur porte?

C’est un concept bien connu : les constructions clé sur porte. Vous confiez tout le processus de construction à une entreprise qui assure de vous fournir une maison ‘prête à l’emploi’. Pas besoin, dès lors, de chercher l’un ou l’autre entrepreneur ou de comparer les offres. Vous ne devez même pas vous inquiéter de la coordination de la construction. Délicieusement facile ! Mais qu’est-ce que cela coûte ?

Nous nous basons sur une maison présentant une superficie de 160 m² avec trois chambres. La maison doit répondre aux exigences du PEB de 2017 (E50). Le terrain à bâtir n’est pas compris. Nous avons demandé les prix et informations à trois entreprises de maisons clé-sur-porte : Blavier, Thuis Best et AVL WoningBouw.

Lire plus: cliquez ici

06/03/2017

Comment organiser au mieux votre budget?

Vous rêvez d’une maison, mais vous ne savez pas si le projet est viable. Il est temps de visualiser votre situation financière et de lister vos propres préférences. Ce n’est qu’après cette démarche que vous pourrez prendre des mesures concrètes. Comment cela fonctionne ?

Source: www.livios.be 06/03/2017

Comment organiser au mieux votre budget?

Vous rêvez d’une maison, mais vous ne savez pas si le projet est viable. Il est temps de visualiser votre situation financière et de lister vos propres préférences. Ce n’est qu’après cette démarche que vous pourrez prendre des mesures concrètes. Comment cela fonctionne ?

Avec des fonds propres, les banques sont plus disposées à autoriser le prêt. Commencez votre épargne assez tôt. Un prêt, c’est aussi une histoire de négociations et encore de négociations.

Le montant dont vous pouvez vous passer, tous les mois, simplement pour une habitation ? Comptabilisez vos charges locatives mensuelles et le montant que vous épargnez chaque mois.

Épargnez pour constituer des fonds propres

Une épargne est très importante lorsque vous projetez de construire. Pourquoi ? Vous pouvez toujours emprunter ? Oui, mais l’importance des fonds propres croît. Auparavant, vous pouviez emprunter équivalent à 100% du coût total de votre future maison. Aujourd’hui, les banques réclament 20% de fonds propres sur le total de la somme nécessaire.

Avec des fonds propres, les banques sont plus disposées à autoriser le prêt. Commencez votre épargne assez tôt. Les banques peuvent vos aider avec des épargnes dédiées et des formules d’assurances. Elles présentent le plus souvent des avantages fiscaux. Épargner revient donc à profiter deux fois de ses efforts.

Lire plus: cliquez ici